Actualité

Comment la théorie darwinienne de l’évolution modifie-t-elle notre vision de la nature humaine ?

Date(s)

le 28 avril 2020

de 18h00 à 20h00
Lieu(x)

Amphi Beaumont – Bâtiment D – Site du Plat d’Etain

Présentée par Georges PERIQUET

Plusieurs dizaines de millions d’espèces peuplent notre monde. En 1859 Darwin publie son premier ouvrage sur l’origine des espèces. Il y décrit comment la sélection naturelle explique l’évolution des êtres vivants et l’apparition de nouvelles espèces. Depuis le XIXème siècle, les découvertes des zoologistes et des paléontologistes nous ont familiarisés avec l’idée de l’appartenance d’Homo sapiens à la famille des Hominidés, dans laquelle se trouvent également l’orang-outan, le gorille et les chimpanzés. Aujourd’hui les travaux de génétique et biologie évolutive confirment cette appartenance et précisent comment, depuis notre dernier ancêtre commun avec les chimpanzés, l’évolution a contribué à forger notre « nature ». Les principaux résultats présentés dans cette conférence, montreront comment une vision évolutionnaire permet d’interpréter les impacts sur notre nature, des hommes de Néandertal, d’« Ève et Adam », du sexe, et d’aborder les questions sur l’origine de la diversité des hommes, des maladies, du mal et de la morale.
Quelles implications pour nos sociétés et nos idéologies ?

Georges Periquet est professeur émérite à l’Université de Tours. Ses domaines d’enseignement et de recherche concernent la génétique et l’évolution. Ses travaux portent sur la génétique et l'évolution de différents types de virus d’insectes, leur dispersion dans les populations et leurs impacts sur le génome des insectes qui les hébergent.

Il a participé à la rédaction de deux ouvrages pédagogiques sur la génétique et l’évolution et à plus d’une centaine d’articles scientifiques.