Actualité

L’Union européenne, le Japon et les accords dits de nouvelle génération. La stratégie commerciale européenne du XXIème siècle

Date(s)

le 27 novembre 2018

de 18h à 20h
Lieu(x)
Amphithéâtre Beaumont
Rue du Plat d’Etain
Présentée par
Pierre-Yves MONJAL

Le Japon ? Forcément exotique, évidemment fascinant ! Le Fuji Yama, le Pavillon d’Or, la Tokyo Tower, les mangas, les dessins animés, la viande de Kobé, les samouraïs…, les clichés sont nombreux et bien connus. On pourra relever au passage, à la simple évocation de ces quelques lieux communs, la puissance culturelle de ce pays aux mille facettes. Ce qui est moins connus est sans doute son droit, très proche de du droit français et allemand. On ignore que les juristes nippons, dès la fin du 19ème siècle et encore aujourd’hui, s’inspirent du droit occidental, l’étudie, l’intègre dans leur propre système juridique. Pour les juristes, le Japon est le plus occidental — par mimétisme et acculturation — des pays d’Asie.

Dans ses relations avec l’Union européenne, le Japon, troisième puissance économique au monde, entretient des liens commerciaux et juridiques anciens. Ces liens ce sont approfondis de manière décisive ces trois dernières années au point que l’Union européenne a signé en décembre 2017 le plus important accord économique au monde avec le Pays du Soleil Levant (Ni – le soleil , Hon – origine : nihon, nippon…). C’est de cet accord commercial qu’il sera question dans cette conférence. Renforçant les liens commerciaux bilatéraux, ces accords dits de nouvelle génération auront un impact considérable pour les deux partenaires. Mais, derrière ces « simples » accords, l’Union européenne déploie une stratégie à moyen terme visant à réformer en profondeur les règles du commerce mondial.

Présentation du conférencier

Pierre-Yves Monjal est Professeur de droit public spécialiste du droit de l’Union européenne à l’Université de Tours. Il est également rédacteur en chef de la RDUE (Revue du Droit de l’Union européenne - Éd. Clément Juglar - Paris). Il codirige actuellement l’institut de recherche juridique interdisciplinaire de Tours (IRJI) et dirige le programme européano-japonais Nihon-EuropA. Ancien Conseiller juridique au ministère de l’Économie et du budget, il a enseigné à Sciences Po Paris, l’ENA et dans plusieurs universités parisiennes.