Actualité

La Causerie sur Galilée

Date(s)

le 14 mai 2019

de 18h00 à 20h00
Lieu(x)
Amphi Beaumont
Bâtiment D
Site du Plat d’Etain

La Causerie sur Galilée

Présentée par

Jacques BARCAT

Cette conférence présente l’œuvre d’un géant de l’aventure scientifique : Galileo Galilei que les Français ont voulu appeler Galilée. De lui, le grand public ne connait que la fameuse querelle religieuse qui l’a opposé au Vatican, au point que des historiens comme Michel Serres pensent que l’affaire Galilée est un mythe. Et ce mythe a le malheur de donner au grand public une image très réductrice du personnage. Galilée incarne un immense virage de l’Histoire. Il marque par son esprit et ses travaux, la vraie fin du Moyen-Age et le début de l’époque moderne et contemporaine. Sa démarche innove fondamentalement, profondément et universellement. Il est l’initiateur-phare de notre temps. Galilée allie expérimentation et mesure mathématique, découvre les lois du pendule, étudie la chute des corps et la met en équations, les projectiles et les percussions, précise définitivement les notions de force, de vitesse, d’accélération, de mouvement uniformément accéléré, suggère le révolutionnaire principe de l’inertie. Il est même l’initiateur de ce qu’on a appelé la relativité restreinte, avec mouvements relatifs et absolus. Et, non content de cela, c’est encore lui qui, mettant au point la lunette astronomique, fut ainsi le premier à regarder le ciel « en grand », d’où ses découvertes astronomiques...

Autre nouveauté chez ce personnage : le souci de mettre ses découvertes à la portée de tous, en rédigeant, vers la fin de sa vie, en langue « vulgaire » et non en latin, le fameux « Dialogue des deux Systèmes du Monde » qui l’a d’ailleurs fait condamner. Et c’est, en toute modestie bien sûr, le même souci qui animera cette conférence : vous parler de science sans vous noyer dans des déluges d’équations.

Présentation du conférencier

Jacques Barcat, à la base formateur libéral et rédacteur d’articles dans la presse spécialisée automobile, est, par ailleurs, passionné d’histoire et d’histoire des Sciences et Techniques. De formation à la fois littéraire (latiniste et helléniste), et scientifique et technique, captivé par les humanistes polyvalents de la Révolution Scientifique du XVIIème Siècle (dont justement Galilée), il a soutenu, au CESR de Tours en 2003, un Master d’Histoire à la redécouverte d’un savant oublié de Blois, Florimond de Beaune, grand ami et correspondant de Descartes.

Il a lancé en 2004 les « Causeries Scientifiques », conférences abordant maintenant près de 25 sujets d’histoire des sciences allant de l’époque d’Alexandre le Grand à l’avènement de la théorie du Big Bang.