Actualité

Les mets des gourmets dans La Comédie humaine de Balzac

  • Recherche,
Date(s)

le 5 mars 2019

18h00
Lieu(x)
Villa Rabelais
116 boulevard Béranger
Tours

Présentée par Aline Mura-Brunel En partenariat avec l’IEHCA et dans le cadre de l’Année Balzac

Contrairement à sa réputation, Honoré de Balzac ne mangeait pas beaucoup, mais très irrégulièrement. Lorsqu'il travaillait à un rythme effréné durant plusieurs journées successives, il se contentait de repas frugaux. En revanche, dès qu'il se trouvait en compagnie de ses amis, de ses éditeurs ou dans les salons, il était capable de dévorer des festins dignes de Pantagruel, personnage d'un de ses écrivains favoris.

Toutefois, c'est dans son œuvre où abondent les scènes de repas et les minutieuses descriptions de plats que le lecteur découvre les avis nuancés de cet amateur éclairé de gastronomie. Le cousin Pons, les jeunes viveurs attablés au Rocher de Cancale et tant d'autres encore témoignent de ce goût prononcé pour les plaisirs de la table. « Mange-t-on dans René ? » demandait plaisamment le romancier. Evidemment, non. Mais on mange dans La Comédie humaine.

Plaisir des sens chez l'homme et dans l'œuvre, reflets des états d'âme individuels et des relations intersubjectives, emblème des conditions sociales, les scènes de repas constituent, dans la fresque romanesque, le cœur de l'histoire des mœurs balzacienne.

Présentation de la conférencière.

Aline Mura-Brunel est Professeur des universités retraitée, Agrégée et Docteur ès lettres, HDR. Elle est spécialiste de la littérature française du XIXe siècle (en particulier de Balzac), du XXIe siècle.

Récemment installée à Tours, elle est également chargée de cours à l'Université de Tours.