Actualité

Rôles et perception des plantes au sein de la société contemporaine

Date(s)

le 5 novembre 2019

Présentée par Olivier PICHON

Depuis l’apparition d’Homo Sapiens, il y a 200 000 ans, l’homme a utilisé les plantes tout d’abord comme source de nourriture, puis progressivement comme source de matériaux, d’énergie et de principes actifs pour se soigner. A partir du 18ème siècle, les premiers scientifiques s’intéressant à la Physiologie végétale, montrent, grâce à la découverte de la photosynthèse, le rôle prépondérant, joué par les végétaux chlorophylliens, dans l’équilibre gazeux de l’atmosphère terrestre.

De nos jours, dans un contexte de développement durable et de changement sociétal, une nouvelle perception du rôle des plantes a vu le jour avec le développement de nouvelles disciplines scientifique comme l’agroécologie, la phyto-valorisation, la phyto-remédiation ou encore avec la vision originale des plantes comme élément central du paysage rural et urbain : notions de trame verte, de circuits courts, d’agriculture urbaine….

Avec la publication par l’ONU, en 2005, du Rapport MEA (Millenium Ecosystem Assement), définissant l’ensemble des services rendus à l’homme par les écosystèmes appelés « services écosystémiques », les plantes apparaissent aujourd’hui comme un élément central dans l’organisation et le fonctionnement de notre société contemporaine.

 

Olivier PICHON est Maître de Conférences en Physiologie Végétale à la faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Tours.

Chercheur dans l’équipe EA 2106 « Biomolécules et Biotechnologies Végétales » il étudie le rôle physiologique et écologique du métabolisme spécialisé chez les végétaux ainsi que son application pharmacologique

Enseignant dans le département « Biologie et Physiologie Végétales » il enseigne les diverses disciplines du végétal : Physiologie, Biochimie, Biotechnologies, Ecologie Végétales.

Il est responsable du Master 1 « Plantes et Société »